impuissance apprise ?

Nous étions à l’aire de jeux. Louriann (5 ans) a sympathisé avec un chat (30 minutes de caresses et de jeux) juste au pied de notre aire de jeux favorite. Il a tellement sympathisé avec qu’il a demandé s’il était possible de l’adopter. Après une discussion ensemble, on en conclut qu’il viendra par lui-même s’il en a envie.
On repart du jeu. Le chat nous suit sur quelques mètres (ce qui donne un certain espoir à Louriann) mais ensuite monte dans un arbre. Louriann et moi continuons donc notre balade, pour rentrer vers la maison
Louriann : « – Pourquoi il nous suit pas partout ce chat ? »
Moi : « – Je ne sais pas. Peut-être qu’il a déjà des maîtres ici. »
Louriann : « Il est en liberté ce chat. Il est dehors. »
Moi : « – Oui, et il monte aux arbres. Peut-être qu’il a une maison dans ce quartier »
Louriann : « – ou peut-être qu’il est en prison »
Moi : « – Hein? Comment ça? »
Louriann : « bah si ses maîtres le tapent à chaque fois qu’il veut partir… ça fait comme une prison ! »
Moi : « Ha oui, tu veux dire que les tapes l’empêcheraient de partir ? »
Louriann : « Oui comme une prison mais dehors ».