Mon fils de 5 ans ne décidera pas de son futur métier, ni de l’endroit où il habitera plus tard.

En effet, hier soir, mon Louriann d’amour, qui aura 5 ans fin septembre prochain m’a très sérieusement expliqué, juste avant de s’endormir, que, ce n’est pas lui qui décidera de son métier plus tard.
Il m’a expliqué qu’il a remarqué que les adultes mettent la pression aux enfants lorsqu’ils sont jeunes pour leur demander ce qu’ils feront comme métier plus tard… Mais Louriann m’explique que c’est impossible de répondre à cette question en avance. Que les intérêts changent déjà tellement souvent de jour en jour et de semaines en semaines… alors comment prévoir où est-ce que l’on vivra, ce qu’on fera comme métier dans 15, 20, 25 ans ? Comment le prévoir sérieusement ? Alors Louriann m’a expliqué que ce n’est pas lui qui décidera de son métier plus tard et qu’il ne décidera pas non plus de l’endroit où il vivra. Je lui ai alors demandé qui allait décider de ça ?
Il m’a répondu spontanément :
« C’est la vie qui en décidera. »

J’ai balbutié comme office de réponse : « -Oh mais oui évidement ! Que j’aurais aimé avoir cette phrase à répondre aux adultes lorsque j’étais enfant ! Merci ! Mais merci Louriann !!! »

Cependant, il sait très précisément ce qu’il va faire aujourd’hui, il prévoit également des choses pour cette semaine et ce mois-ci… et même un voyage pour l’année prochaine !

Louriann, 5 ans, suit ses enthousiasmes.

Louriann, 5 ans, a compris la vie et ses en-jeux.

Alors cessons de demander aux enfants ce qu’ils feront plus tard et commençons plutôt à nous intéresser à ce qu’ils font AUJOURD’HUI. Là, ici et maintenant.

Photo : Louriann et son enthousiasme du jour : peindre son étagère en forme de maison de toutes les couleurs et de manière symétrique.

Sa maison, elle est là pour l’instant et c’est très bien comme ça.

Si j’avais su cette réplique y’a 20 ans, elle m’aurait bien été utile pour faire taire les adultes (!) /hj