Alors c’est moi qui ne suis plus marginale ou c’est vous qui l’êtes tous là du coup ? OU C’est quoi être « normal » finalement ?

« Faut le vivre pour le comprendre » : Cette phrase prend tellement tout son sens en cette période de confinement !

  • « Vous vivez tous isolés du reste du monde ! » (Entendez la collectivité hein)
  • « Vous prenez du plaisir et vous ne bossez même pas ! Ou alors sur un ordinateur mais est-ce un vrai travail ? »
  • « Ils seraient peut-être temps que vous passiez le permis de conduire ? »
  • « Vos enfants ne vont pas à l’école, ni à la crèche. Vont-ils rester des êtres sociables ? »
  • « Vous ne les forcez pas à faire la bise. »
  • « Comment vont-ils vraiment apprendre le monde s’il n’y sont pas confronté ? Et la compétition permanente avec les autres ? »
  • « Vous ne vous séparez pas de vos enfants »

Je regarde cette photo qui date d’il y a exactement 10 ans et je me rappelle :
Je me suis sentie hors-norme pendant ces dix dernières années. Je me permettais d’être vraiment moi-même seulement quand j’étais avec des ado qui me ressemblaient. Le besoin d’appartenance à un groupe c’est tellement important à cet âge là. Vraisemblablement, peu d’adultes comprenaient ce que je vivais pendant ces 10 ans : je n’ai reçu aucune empathie.
J’aurais aimé qu’on me le dise à l’époque : « Mais meuf y’a pas de norme en fait t’es pas hors norme, c’est juste que tu te sens jugée par ton entourage > CHANGE D’ENVIRONNEMENT, change tes pensées, donne toi de l’empathie, tu pourras leur en donner, transforme leurs messages jugeants et entends leurs peurs et tu changeras de regard sur eux, …sur toi ! »
Ça m’aura pris 10 ans pour ajuster mon environnement à mes pensées et valeurs. Nous avons déménagé, changé nos relations, télé-travaillé, instruit en famille. (Voir mon post précédent) C’est encore actuellement en chemin évidement tout n’est pas parfait, mais on y travaille…
Au bout d’à peine 1 semaine de confinement, il y avait un meme qui circulait pour imager que les parents qui font l’école à la maison sont des super-héros.
Imagine comment je sens un fossé entre les jugements et l’incompréhension d’il y a à peine 1 mois, et ce que me renvoient les gens aujourd’hui. Ils me demandent même des conseils, vraiment c’est le monde à l’envers (!)
Dans mon environnement il n’y avait pas assez de personnes qui partageaient les mêmes pensées/valeurs que moi.
Du coup j’en conclus que la NORME c’est le jugement des autres !

Le Continuum, l’IEF et le télétravail dans un tel environnement, c’est épuisant.
Être à contre courant, ce n’est pas confortable.
Par contre, depuis qu’ils sont au courant,
on se sent épuisés ensemble et ça c’est (ré) confortant.