ça va aller

Lorsque j’avais environ 10 ans, je me rappelle que, un jour où je pleurais toutes les larmes de mon corps de désespoir dans ma chambre, mon moi-adulte était venue me voir (dans ma tête hein) pour me souffler ✨« sois patiente, un jour tu sera, aura et pourra enfin »💫. Ça m’avait tellement libérée d’une emprise énorme. Toute cette injustice subie tous les jours. Enfin on m’avait soufflé que ce n’était pas normal, pas juste, et que bientôt (tout est relatif… c’était long quand même) ce serait enfin terminé !
Ce n’est pas un moment de ma vie dont je me rappelais tous les jours consciemment pendant mon enfance mais cette anecdote de connexion avec mon moi-futur m’a tout de même permis de tenir bon. De savoir que tout ce que je traversais, tout ce que je vivais n’était pas une fatalité, finalité, en soi.
Avec l’adolescence j’ai zappé tout ça de ma mémoire consciente puis c’est à l’âge adulte lorsque je suis devenue moi-même parent que je m’en suis rappelée.
J’étais enfin adulte, enfin parent, et je m’entendais dire consciemment à mon moi-enfant que « ça va aller, ça va changer, ça va évoluer » et là je me suis rappelée !
Était-ce donc cette pensée là, celle du moi-adulte qui m’était parvenue lors de mon enfance ?
J’en suis persuadée, La Vie est intemporelle. Il n’y a pas de passé, présent, futur. Il y a juste un TOUT. Et c’est dans ce tout que je me trouvais et trouve encore maintenant. 💝