awaker

A • comme pour te prouver que L’Amour ne se définit pas par ton passé, ton enfance, un statut, ni une classe sociale ni par un fonctionnement neurologique, d’ailleurs. Dans tes yeux je me sens aimée, belle et désirable et je te le rends bien par ailleurs. Moi je vais te regarder et te montrer que tu es beau, enfin. Que tu vaux la peine d’être désiré pour ce que tu es, et pas pour ce que tu crois valoir. Et tu verras avec le temps, ça te paraîtra tellement logique.

W • comme pour te montrer que rien ni personne n’est vraiment inaccessible, et que les apparences sont souvent trompeuses. Il n’y a pas de corps moins accessibles que d’autres. Tu te mets des barrières toute seule. Tu peux et mérites aussi d’être aimée.

A • comme pour te rappeler la magie AméliePoulanesque dont tu étais la seule… à continuer de rêver. Tu peux toujours y croire. Regarde, ça existe quelque part.

K • comme pour te confirmer… il était si près de mon cœur, depuis toujours, dans ces petits détails de la vie auxquels je m’étais toujours raccrochée, ceux que je pensais être seule à contempler, celui auquel l’Enfant croyait. Il permet de tisser les rêves à la réalité. C’est la fusion de nos deux corps, un lâcher prise de nos larmes, la (re)connexion de nos âmes. Je crois qu’on peut oublier les frontières, se montrer vrai(e)s et lâcher nos armes.

E • comme il est plutôt abstrait, t’as fini par arrêter de chercher… il t’apporte le lâcher prise, le jeu, la créativité et la compersion mais avant tout : c’est ce qui marque l’éveil, qui marque la fin d’une recherche de la complétude.

R • comme pour te surprendre en te rappelant qui tu es, que l’humour fait parti de l’Amour et te rappeler qu’il devient intemporel lorsque qu’il est co créatif.

•A•W•A•K•E•R pour te montrer qu’il est possible d’Aimer aux pluriels et de manière inconditionnelle.