Assumer l’enthousiasme de ses enfants.

Aujourd’hui, Louriann (4 ans) a eu l’envie soudaine de rédiger un courrier pour ensuite le déposer dans la boîte aux lettres d’une des maisons de notre rue… chez une (des?) personne(s?) qu’on ne connaît donc absolument pas.
Louriann était très enthousiaste, il est allé chercher papier, crayon, et il s’est mis à tracer et écrire son prénom.


Puis il est allé chercher ses bottes et hop! Nous étions aussitôt parti dans la rue, déposer son courrier enroulé sur lui-même dans cette boîte aux lettres de cette (ces?) personne(s?) inconnue(s?).
Louriann m’a dit : « Bon au moins maintenant cette personne va savoir comment je m’appelle ! Parce que sinon elle ne saura pas… »

Il y a quelques années en arrière, j’aurais certes trouvé cette démarche très mignonne, insouciante et attentionnée… mais je n’aurais sûrement pas accompagné et assumé jusqu’au bout…
Depuis que j’ai découvert l’importance de suivre son enthousiasme, nous vivons tous les 6 quotidiennement guidés par celui-ci.
Et qu’est ce que c’est enthousiasmant (!) Je ne le répèterais jamais assez mais vraiment,