DISSONANCES GOUVERNEMENTALES (lol je trouvais que ça sonnait bien comme titre)

Ces 5 premières captures sont le discours du président (je ne mets pas de majuscule volontairement, je suis une rebelle, et même que plus bas je vais le mentionner wesh).
Dans son discours, Manu PROPOSE (c’est pas une loi actée et officielle hein mais il -et les médias le relayent en plus, ces con-ditionnés- a tendance à s’enflammer en mode « j’ai pris une décision » nan nan retourne à ta place : tu proposes, on dispose. Et notre liberté wesh?) que l’IEF (instruction en famille) soit, à partir de septembre 2021, strictement limitée aux impératifs de santé.

À vomir (!)

Et en deuxième partie, voici un petit rappel de ce que l’OMS préconise pour une bonne santé de chaque individu.
L’ @who (l’OMS) précise : « La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. » :


C’est là qu’arrive la dissonance (!) à quel moment le fait de foutre nos enfants à l’école de force serait pertinent pour une bonne santé ?
JE VOUS POSE LA QUESTION.

Emmanuel Macron (hihi c’est là le moment où je le mentionne) dois-je te rappeler que nous faisons partie de ces 61 Etats ayant adopté la constitution de l’OMS ?

Dois-je te rappeler que la plupart des classes ne sont pas adaptées aux besoins de l’enfant ? Que les profs ont très peu de moyen et ne sont même pas formés concernant les VEO (Violences Educatives Ordinaires), les neurosciences ? Dois-je te rappeler le harcèlement scolaire, la phobie scolaire ? Le burnout chez l’enfant ? Dois-je te rappeler le nombre d’enfants n’ayant pas accès à un diagnostic ? Dois-je te rappeler la précarité ? Dois-je te rappeler le racisme et le sexisme ?

Dezo pas dezo : Nous on restera en pyjama, on continuera à partir en vacances en septembre, on continuera à finir le ptit dej vers midi. On continuera à apprendre à notre rythme, et à vivre dans le vrai monde.

Bisou Manu.